La veilleuse d’allumage et le thermocouple d’une chaudière

La veilleuse d’allumage et le thermocouple d’une chaudière

La veilleuse d’allumage et le thermocouple d’une chaudière

Éléments importants de votre chaudière, la veilleuse et le thermocouple permettent d’alimenter une maison en eau et en chauffage en toute sécurité. Si ces deux pièces viennent à s’éteindre, ce serai signe d’un dysfonctionnement de l’équipement général du ballon d’eau chaude.

 

LA VEILLEUSE DE VOTRE CHAUDIÈRE

Constituée à son extrémité d’un tube en aluminium, ou en cuivre, elle ramène le gaz de la vanne jusqu’à l’extrémité chaude. Le tube est vissé dans le bloc de la veilleuse placé sur un injecteur. La veilleuse a deux fonctions : apporter au thermocouple la chaleur qu’il lui faut pour créer une tension et enflammer le brûleur de la chaudière pour répondre à la demande calorique. La veilleuse est alors permanente car elle est allumée tout le temps de la consommation d’eau chaude. Des veilleuses permanentes continuent de fonctionner même si une coupure de courant venait à survenir, car elles sont desservies en gaz par l’ouverture d’un aimant électrique alimenté par le thermocouple.

Il est possible pour nous d’équiper d’une veilleuse d’allumage les chaudières murales tout comme les chaudières au sol, les systèmes à évacuation cheminée ou à évacuation ventouse.

 

SON THERMOCOUPLE

La sécurité enflammé du système.  Ce appareil reste en usage dans un très grand nombre de ballons d’eau chaude. Deux fils de métaux différents sont soudés de bout à bout pour former un couple, le thermocouple. Le chauffage d’un des points de liaison entre les deux métaux choisis entraîne une différence de tension qui est à l’origine d’un courant électrique établi. Ce courant est envoyé vers une bobine, le fameux aimant électrique. Si le chauffage de ce thermocouple venait à être interrompu, le courant disparaîtrai naturellement puisque l’aimant ne soutiendrai plus l’armature, et le clapet d’alimentation en gaz de la veilleuse se fermerai pour arrêter cette dernière.

 

La tension crée par cet appareil est relativement faible, il est donc impératif de maintenir un contact excellent entre les bornes du thermocouple et l’aimant. Un courant trop faible ne serai pas suffisant pour rapprocher l’armature des pôles, il faudrai donc une pression manuelle pour actionner le système.
Lors d’une de nos interventions, si vous nous confiez que la chaudière est difficile à mettre en route, se coupe à intervalles régulières ou ne fonctionne pas pendant des jours ou des semaines avant de se mettre à disjoncter … La source du problème vient très probablement d’un mauvais fonctionnement entre la veilleuse et le thermocouple de votre ballon d’eau chaude.