Coups de belier sur les canalisations

Coups de belier sur les canalisations

Coups de belier sur les canalisations

Vous fermez un robinet, une vanne ou un mitigeur, et un grondement jamais entendu alors se fait entendre? C’est alors fort probablement un coup de bélier. Phénomène connu qui se produit par un arrêt brusque de la circulation à l’intérieur des tubes de canalisation. Moins le diamètre ce celles-ci est important et plus les coups de bélier risquent de se faire entendre, aussi résultant d’une baisse de pression sur une partie de l’installation sanitaire. Les coups de bélier s’étendent sur toute une installation, provoquant une vibration dans les tubes, forcément bruyants, et tout particulièrement gênants la nuit.

A QUOI RESSEMBLE L’ANTI-BELIER ET COMMENT LE CHOISIR

Évitez tout concert indesiré ou sérénade canalisatioire nocturne dans la salle de bain en faisant installer sur la partie haute d’une colonne un anti-belier, choisi selon la pression et la taille de l’installation. Même si vous pensez pouvoir vous passer d’un aménagement de ce genre, les vibrations des tuyauteries elles, ne se gênerons pas de provoquer l’usure des tubes au frottement jusqu’à la rupture, et donc la fuite.

Pièce utilisée en plomberie installée le plus près possible du dispositif d’arrêt de la robinetterie, l’anti-belier agit comme une espèce de tampon qui amorti le coup de bélier et évite la propagation d’une onde de choc engendrée par la pression des canalisations. Une fois aménagée dans la canalisation à l’horizontale, à la verticale ou la tête en bas, le fonctionnement reste le même. Ce clapet peut être équipé d’un ressort spécial poussé par un piston ou bien possédant une membrane qui sépare l’eau de la cuve contenant de l’air ou du gaz. Quelque soit son apparence, l’action de cet organe a pour but initial de former un équilibre entre l’eau et la pression pour éviter le trop-plein ayant engendré ce phénomène de choc.

Entre membrane et piston, la finalité sera toujours la même excepté concernant la durée de vie de l’outil. Un modèle à ressort avec piston aura tendance a tenir moins sur le long terme car l’air finit par fatalement se mélanger à l’eau. L’anti-belier devra alors être régulièrement purgé grâce à une de nos interventions. Un systàme dote d’une membrane aura l’avantage de séparer directement le liquide et l’air. Lorsque la pression arrive l’eau se heurte a cette membrane et la force à monter et descendre pour éviter les incidents pouvant résulter d’une rencontre. Dans les deux cas l’action de l’appareil régulera la pression en séparant l’eau et l’air pour absorber les bruits des coups de bélier.

EN PLUS : LE RÉDUCTEUR DE PRESSION

L’installation d’un réducteur de pression entraîne une perte de charge. Le débit du réducteur est moins élevé que le débit des tubes donc pour ne pas occasionner de coups de bélier il faut avoir recours à des réducteurs gradués à haut débit. Avec un réducteur mis en place, le système se divise en deux parties : l’une dans la zone haute pression avant le réducteur, le débit est réduit suite à la perte de charge ; l’autre dans la zone avec une pression régulée, le débit est minimisé en amont sur toute l’installation comprise après l’appareil.

Un meilleur résultat sera définitivement obtenu avec la pose à l’entrée du réseau de distribution d’eau d’un réducteur de pression. Il permettra à l’anti-belier d’être d’une efficacité irréprochable au point de vous faire oublier les notes des premiers bruits avant-coureurs.